Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : Turin
24098

  • Francês : Turin
  • Italien : Torino
  • Gramatica : nom propro
  • Varianta : Turin (Pie)
  • Frâsa : Ma lengoua, lo Jalyonês, est na varianta des parlars francoprovènçâl, lyé sè barjaque quâse la méma u mié de la Vâl Siusa fin de Jalyon, Graviére et en Vâl Cèniclla fin a l’entôrn de Turin ples ou muens coutaminâ du piemontês.
  • Frâsa : Y'é comenciê a ècrire tants ans féts, a ma maniére, enventâ de mè. Aprés dens les ans huétanta y'é fêt d’ècoula, grâce u profèssor Tullio Telmon et l’univèrsitât de Turin avens emparâ un codex d’ècritura; ensems l’ami Valerio Tonini avens fêt un abècèdère.
  • Frâsa : Dames et Monsiœrs, tot vint de Turin, de Fllorence, De Roma, de Milan, d'Anglletèrra et de France. Vegnont chèrchiér l'êr frèque et la bôna apetit, Senant les louidors dens tot noutro payis. Les uns a Sent-Martin vant sus per la valâla, U Mont-Rose tot setout y balyont l'escalâla. D'ôtros de Châtelyon siuvont lo drêt chemin, Vant agouétiér de prés lo front du Mont-Sèrven. D'ôtros sur lo Mont-Bllanc y vant pllantar lœrs tendes; Tot-un y réstont pas les fétes de Chalendes; Et p'étre sur les bèques u levâ du solely Pèrdriant en rampelyent les onglles des artelys. D'ôtros côront pas tant; lœr, cregnont trop la lagne; Les bins de Cort-Mayor fant lœr grant pâssa-temps, Ou ben pœr gouarir des mangagnes Prègnont les égoues a Sent-Vincent.
  • Frâsa : Ben que la colossie s'atanche, Et que de rebiolon s'empllét; Outre-delé les bèques bllanches, Frére, agouéte en drêt de mon dêgt: Lluen de cél têt cuvèrt de palye, Lo ramonœr encor petiôd, Dens Turin côrt, crie et travalye Pe possêr gâgnér doux-três sous.
  • Maqueta : Turin
  • Glossèro : Toponimos.